Chercher une croisière
Frais de dossier
GRATUIT

Des prix bas
GARANTIS

Des promotions
EXCLUSIVES

Assurance
ANNULATION

Paiement sécurisé
EN 4 FOIS

A votre écoute
7jours/7jours

Comment éviter de se faire harceler durant votre escale ?

escale de croisière

Cette question nous est venue l’esprit lors d’une de nos escales à Palerme en Sicile. Nous voilà à peine débarqués du MSC MERAVIGLIA et passé les portiques de sécurité du port, qu’une foule hystérique de chauffeurs de taxi, prête à en découdre aux mains, se ruait littéralement sur les passagers. Inutile de nous attarder, nous avions déjà commandés en ligne nos billets pour les bus touristiques de la ville. Mais nous venions tout juste de fuir cette horde en folie, que nous devions déjà nous défaire de l’insistance désagréable des revendeurs de calèches, mini bus et autres guides locaux…

De retour dans notre cabine en fin de journée, un peu épuisé par ces harcèlements incessants durant toute la journée, nous nous sommes amusés à imaginer les moyens d’éviter à l’avenir de telles situations, qui à vrai dire ont tendance à littéralement nous exaspérer au point de gâcher notre croisière.

Car les escales avec leurs merveilles naturelles étonnantes à explorer, les nombreux magasins de souvenirs à dévaliser, la cuisine régionale à goûter et l'histoire et la culture locales à découvrir… sont un point culminant de toute croisière. Il est donc primordial de profiter pleinement de son escale à terre. Or, comme nous l’avons évoqué un port peut rapidement devenir une mauvaise expérience lorsque l’on se sent continuellement harcelé par les vendeurs à la sauvette, les chauffeurs de taxi, les loueurs de voitures, les voyagistes indépendants et autres commerçants en tout genre…

Heureusement, il existe des mesures simples que vous pouvez prendre pour minimiser ces désagréments sans passer à côté des expériences inoubliables que pourront vous procurer vos différentes escales à terre.
Histoire d'en rire, nous avons donc recensé 8 manières d'éviter de se faire harceler durant nos escales… Bien entendu, cela est à prendre au 2ème degrè ;)

Si vous avez de véritables astuces ou si vous avez vécu également de mauvaises expériences lors de vos escales de croisière, n’hésitez à pas à les partager en commentaire.

Optez pour les excursions de la compagnie.

Bien qu’elles soient à notre avis très onéreuses, les excursions vendues par les compagnies sont en général élaborées pour être sûres et agréables pour les passagers. Déjà, vous n’aurez pas à affronter les taxis, transporteurs locaux et vendeurs à la sauvette puisque les bus vous attendront directement sur les quais. Les vendeurs inopportuns n’ayant pas accès à ces zones du port. Vous pourriez néanmoins rencontrer une certaine pression si vous visitez des zones commerciales, mais ces zones minutieusement sélectionnées par les compagnies, restent assez éloignées des endroits les moins réputés là où le harcèlement est le plus endémique. De plus, puisque vous serez escortés par des guides durant ces excursions, vous n’aurez qu’à vous adresser directement au responsable du groupe si vous vous sentez mal ou victime d’éventuels actes de harcèlement commercial.

Évitez de ressembler à un touriste, fondez-vous dans la masse !

Rien de telle qu’une tenue estivale pour devenir la parfaite cible des vendeurs agressifs. Évitez de vous jeter à pieds joint dans la fosse aux lions ! Car les vendeurs à la sauvette et autres démarcheurs sont là à l’affût, prêts à bondir sur leur proie naïve et fraichement débarquée de leur navire de croisière. Alors en escale à terre, dites adieu aux tee-shirts et chemises, et autres accessoires à l’effigie de votre compagnie de croisière tant adulée. Autrement, autant vous mettre une cible directement dans le dos. Il en va de même pour les chemises hawaïennes, les tongs, paréo et autres vêtements de vacances un peu trop tape à l’œil. Ranger votre carte d’identification du bateau au fond de votre sac ou de votre poche, ne la laissez pas comme on le constate trop souvent visible autour de votre coup. Voilà une autre invitation aux journées portes ouvertes de votre portefeuille ! Faites-vous discret, car les locaux se baladent rarement dans les ruelles avec un gros cabas bourré d’attirail touristique de toute sorte, débordant de crèmes soleil, de bouteilles d’eau, de serviettes de plages, d’appareil photo…

Soyez ferme mais poli.

Même si la barrière de la langue vous sépare certains langages corporels, sont universels !
Lorsque vous êtes approché par un détaillant ou un vendeur à la sauvette un peu trop insistant, dites fermement « Non, merci », mais avec un sourire sincère. Soyez convaincant, la moindre brèche dans votre regard ou comportement sera perçu comme un encouragement à persister dans leur effort de démarchages. Sachez qu’au final, ils ne sont pas là pour leur plaisir, mais pour essayer de gagner leur vie. Ils essayent de maximiser leur temps et leurs efforts pour faire le plus de ventes possibles le temps de votre escale. Du coup, s’ils sentent qu’il leur sera impossible de vous soutirer quoique ce soit, ils n’insisteront pas pour se consacrer à une autre proie plus docile que vous !

Tracez votre chemin sans vous attarder.

Évitez de vous attarder dans les magasins et les kiosques ambulants si votre intention première n’est pas d’effectuer un achat immédiat. La curiosité ou l’indécision vous perdra et fera de vous une cible de choix. En effet, plus vous contemplerez et vous vous attarderez sur une marchandise plus vous donnerez l’impression au vendeur qu’une vente est possible. Il risquerait alors de ne plus vous lâcher jusqu’à ce que vous cédiez finalement. Il est préférable de flâner le long des allées marchandes, et de pénétrer dans une boutique seulement si vous êtes sûr d’acheter LE souvenir ou LA paire de chaussures qui a trouvé la faveur de votre regard !

Préférez les grandes enseignes.

En fonction de votre escale, préférez les grandes enseignes ou les boutiques qui ont pignon sur rue qu’aux petites boutiques isolées. Les vendeurs y sont souvent moins agressifs. La plupart des compagnies de croisières fournissent à leurs passagers des cartes de la ville avec une liste des boutiques et magasins recommandés. En limitant vos achats à ces endroits, vous aurez plus de chance de vivre une expérience à terre plus agréable.

Restez au sein d’un groupe.

Les démarcheurs sont généralement plus agressifs avec des touristes isolés. En revanche, ils sont moins susceptibles d’interpeller un groupe. Plus le groupe est grand, mieux c’est, car il est toujours plus facile d’interrompre une personne ou un couple qu’un groupe constitué d’au moins 5 personnes. Et le vendeur sait pertinemment par expérience qu’il sera plus facile de convaincre une seule personne que plusieurs, car au moins il n’aura pas à faire face à d’éventuels détracteurs. Seul, vous serez livré à vous-mêmes et vos propres hésitations. En groupe, vous trouverez toujours une personne pour vous raisonner ou vous décourager de mettre la main au porte-monnaie.

Signalez tout comportement agressif.

Si vous vous sentez menacé ou qu’un vendeur un peu trop agressif vous rend mal à l’aise malgré toutes vos injonctions pour qu’il cesse son comportement, s’il vous touche ou vous retient de force… N’hésitez pas à le signaler immédiatement aux autorités compétentes à proximité. Si vous ne trouvez pas d’agents de sécurité ou de policiers à proximité, n’oublier pas de signaler votre mésaventure à la compagnie une fois revenu en fin de journée à bord de votre navire. Vos plaintes aideront la compagnie d’une part pour mettre à jour leurs recommandations et d’autre part elle ne manquera pas de le signaler aux autorités portuaires, afin que celles-ci améliorent la sécurité dans le port d’escale. Les passagers des paquebots de croisière sont une manne financière non-négligeable pour les ports d’escale. Ceux-ci ont donc plutôt intérêt à faire en sorte que les voyageurs s’y sentent en sécurité !

Sinon, restez sur le bateau.

En dernier recours, vous pourrez toujours rester sur le bateau pour être sûr de ne pas être victime de harcèlement commercial une fois débarqué. C’est la meilleure approche si vous avez déjà effectué plusieurs visites de l’escale en cours. Vous pourrez ainsi profiter pleinement pendant la journée des infrastructures du bateau. Spas, piscines, mini-golf… seront beaucoup moins bondés que lors d’une journée en mer…

Laisser un commentaire :