Chercher une croisière
Avis et note du site croisieres.discount
Frais de dossier
GRATUIT

Des prix bas
GARANTIS

Des promotions
EXCLUSIVES

Assurance
ANNULATION

Paiement sécurisé
EN 4 FOIS

A votre écoute
7jours/7jours

Faut-il avoir peur du mal de mer durant votre croisière ?

Croisières et mal de mer

mal de mer

Le mal de mer saisit beaucoup de voyageurs lorsqu’ils font un séjour sur un bateau. Le mal de mer peut être une véritable malédiction qui peut gâcher littéralement votre croisière.... Le mal de mer peut être un handicap important sur des longues traversées. Certaines personnes subissent le mal de mer même lorsque la mer est calme. Ce sont les mêmes mécanismes que pour le mal des transports (voiture, autocar…) qui sont en jeu. La vue peut être impliquée dans le mal de mer mais c’est surtout l’oreille qui est en jeu, avec ses organes régissant l’équilibre : un aveugle peut avoir le mal de mer, mais pas un sourd !

Il existe aussi des médicaments contre le mal de mer. S’ils sont efficaces, ils ne sont pas pour autant la solution parfaite : parfois délivrés sur ordonnance, leur utilisation finit par coûter cher, et leurs effets secondaires ne sont pas à négliger. La plupart causent notamment une grande fatigue qui peut gâcher votre croisière aussi sûrement que le mal de mer. Les patchs, eux, ont une durée d’efficacité beaucoup plus longue que les comprimés puisqu’elle peut atteindre plusieurs jours. Mais là aussi, prévoir une somnolence et une sensation assez désagréable de bouche sèche.

Comment lutter contre le mal de mer en croisière ?

Plusieurs solutions s'offrent à vous afin de dominer la sensation désagréable du mal de mer.

Les bateaux de croisière sont immenses et leur stabilité est généralement assurée. Néanmoins, il peut arriver qu''une houle trop importante engendre quelques mouvements du navire et une sensation désagréable : le mal de mer.

Si vous souffrez de ces troubles, directement liés à l'oreille interne, plusieurs solutions s'offrent à vous afin de dominer cette sensation désagréable.

L'homéopathie

En comprimés ou en granules, la Cocculine vous permettra de réduire les effets du mal de mer sans vous endormir. Ce médicament est vendu sans ordonnance, il est sans danger pour l''organisme et ne présente pratiquement pas d''effets secondaires.

Médecine générale

Demandez conseil à votre médecin traitant avant de partir en croisière, celui-ci pourra vous aider à trouver un traitement adapté à votre situation. Toutes les personnes ne réagissent pas de la même manière au mal des transports, il peut être important de vous armer de la meilleure manière qu''il soit avant votre départ.

Gardez à l'esprit la "règle des 4 F"

Les marins vous diront que le mal de mer trouve sa source dans les 4F : faim, froid, fatigue, et frousse ! En effet, la Faim, le Froid, la Fatigue et la Frousse sont les meilleurs alliés du mal de mer.

Manger : Ne pas rester le ventre vide. Un estomac vide aura tendance à se contracter plus facilement et a engendrer des douleurs plus fortes. Le pain sec et le riz, comme les pommes de terre, sont des aliments « stables » qui restent bien en place. Pensez donc à vous nourrir correctement (les bananes sont excellentes pour remplir l'estomac). Evitez de boire trop d’eau et proscrivez complètement le café.

S’occuper : Rien de pire que rester inactif à regarder l’horizon. Occupez-votre esprit et tentez de vous focaliser sur des points précis.

Se couvrir : Evitez à tout prix d’avoir froid, ce qui empirerait les symptomes déjà peu agréables du mal de mer. Le froid fatigue l'organisme et lui fait perdre sa vigueur. Assurez-vous donc de vous couvrir suffisamment surtout pour une croisière en hiver.

Se reposer : Assurez-vous d''être en forme dès le départ car la fatigue rend plus vulnérable. En général, votre médecin vous dira de dormir le plus près possible du centre du bateau, là où les mouvements de flottaison se font le moins sentir, et de garder un seau à portée de main. Pas très glamour, mais efficace !

Se rassurer : la peur empêche de se concentrer sur son état en stressant d'avantage le malade. Rassurez-vous le plus possible, les croisières ne présentent pratiquement aucuns dangers.

Attitudes à adopter

Si le mal de mer ne passe pas, tentez de vous allonger quelque part au centre du bateau afin de moins ressentir les mouvements des vagues. Autrement, vous pouvez également vous poster derrière une fenêtre et fixer un point, si vous avez la chance d''être près d''une côte, choisissez une cible et regardez-la avec insistance. Dans tous les cas, évitez de vous exposer à un soleil trop intense. Le mal de mer ne dure que de deux à trois jours, ensuite, le corps sera amariné.

Attendez-vous en revanche à ressentir le "mal de terre" une fois retourné sur la terre !

source image flickr

Laisser un commentaire :